Eglise de Villers au bois

Imprimer

eglise_croy_XXVII_

L'Eglise initiale fut batie probablement sur l'empacement occupé par la Villa romaine à l'origine de notre Village: Villarium nemorense

L'Artois et ses Comtes évangélisés, l'Eglise devient le lieu de pouvoir des baronnets qui possèdent Villers: Jacques I er de  Blondel,  chevalier de Charles Quint en 1553, puis les barons de Hondenoves dont nous avons repris le blason.
L'église actuelle à la tour possédant deux étages est édifiée au XVI ème siècle, par les " Bourguignons".  Charles de Croÿ nous en donne ci dessus son aspect d'origine à la toiture de tuiles de terres cuites orange

En 1777 elle reçoit une nouvelle cloche Anne Marie dont on trouvera l'histoire dans la rubrique "Un village, cent histoires"

Vendue comme tout les biens du Clergé, l'église est cependant préservée lors de la Révolution

La nef et le choeur sont profondément remaniées au XIXème. Mis en étude en 1856 l'agrandissemnt sera terminé en 1864 avec ajout d'un transept
Le clocher est alors encore couvert d'une plateforme et la charpente actuelle est mise en place.

La couverture de l'église est réalisée en ardoises de Fumay

Elle devient bâtiment communal suite à la Loi de Séparation de l'Eglise et de l'Etat en 1905.
En 1915 elle subit l'agression de l'artillerie ... française maladroite puis la partie droite du clocher est abattue par un obus allemand,
Réparée en 1922 sous la gouverne de la Coopérative de la Reconstruction créée après la guerre..
Un carrelage en grès artificiel, toujours en place, est posé

eglise

La cloche et la croix de grès située au coté droit sont inscrites à l'inventaire des Monuments Historiques, imposant au Village des règles d'Urbanisme

C'est la tempête de décembre 1989 qui lui découvre la nef, la toiture est alors réparée; pour protéger les murs d'une humidité importante, la Municipalité installe des gouttières en 2002.
Et un paratonnerre au coq rutilant est hissé pour parfaire sa remise aux normes électriques en 2006.

Une Dalle funéraire au nom de Francois du 13ème sert de seuil à l'église, elle porte l'épigraphie:
" + CI GIST HUES LI FRANCOIS PRIES POUR SAME +"
C'est un vestige des dalles fichées en terre qui clôturaient le cimetière autour de l'église, ces dalles étaient probablement des couvercles de sarcophage de l'époque mérovingienne

 

 

 

 

 

 

lire la suiteLire la suite...